Le lexique ageas assurances
 
  • Action

    Titre qui correspond à une part du capital social d’une société de capitaux. Part de l’entreprise qui confère un droit de propriété à son détenteur. Chaque actionnaire est détenteur d’une partie de la société dont il détient les actions. Sauf type particulier d'action, une action donne droit au versement de dividendes et confère un droit de vote à son détenteur.

  • Allocation d'actifs

    Répartition de fonds détenus en gestion entre différentes catégories d'actifs financiers en fonction du rendement espéré mais aussi du niveau de risque accepté par le client et le gestionnaire. On distingue traditionnellement 3 grandes familles d'allocations d'actifs : les allocations prudentes dont l'objectif est de limiter le risque de perte, les allocations équilibrées qui tentent de réaliser un compromis entre rendement et prise de risque et les allocations dynamiques qui visent à maximiser la rentabilité même au prix d'un risque élevé.

  • AMF (Autorité des Marchés Financiers)

    L'Autorité des Marchés Financiers est une autorité publique indépendante née de la fusion de la Commission des Opérations de Bourse (COB), du Conseil des Marchés Financiers (CMF) et du conseil de discipline de la gestion financière. Elle est chargée de la protection de l'épargne investie en produits financiers, de la surveillance de l'information donnée aux investisseurs et du bon fonctionnement des marchés.

  • Arbitrage

    Cession d'un actif financier et acquisition d'un autre actif dont les perspectives paraissent plus attractives.

  • Article 83

    Article du Code Général des Impôts permettant aux Travailleurs Salariés de déduire de leur revenu imposable les cotisations d’assurance destinées aux contrats de retraite et de prévoyance complémentaires.

  • Assemblée générale ordinaire (AGO) / Assemblée générale extraordinaire (AGE)

    Une assemblée générale des associés ou actionnaires est convoquée une fois par an pour les décisions ordinaires : approbation des comptes annuels, élection des membres des organes sociaux, etc. Une assemblée extraordinaire des associés ou actionnaires est convoquée lorsque des décisions importantes pour l’entreprise, excédant les pouvoirs de l’AGO, doivent être prises.

  • Assurance vie

    Contrat qui permet de constituer un capital ou une rente au profit du souscripteur, si celui-ci est en vie à la fin du contrat. S’il décède en cours de contrat, la transmission du capital se fait au profit d’un ou de plusieurs bénéficiaires.

  • Assuré

    La personne physique sur la tête de laquelle repose le contrat.

     

Haut
  • Bear

    Le terme Bear (“ours” en anglais) qualifie une situation où les cours d’un actif ou d’un marché sont orientés à la baisse.

    Il se dit d'un investisseur qui vend ses actions, et parie sur la baisse du titre pour le racheter à nouveau.

    Les intervenants sur les marchés d’actifs évoquent le bear market quand ils estiment que la tendance d’un marché est baissière et d’un bear asset pour un actif qui se trouve dans cette configuration de baisse.

  • Benchmark

    C’est un indice (ou un panier d'indices) auquel le gérant d'une Sicav et d'un FCP se compare en permanence. Pour les petits porteurs, connaître le benchmark d'un fonds permet de juger de la qualité de la gestion. Il suffira alors de comparer les résultats du produit souscrit à son indice de référence.

  • Bénéfice par action

    Résultat de la division du bénéfice net de la société par le nombre d'actions en circulation.

  • Bénéficiaire en cas de décès

    Personne désignée pour recevoir au décès du souscripteur le capital constitué dans le cadre du contrat d'assurance.

  • Bénéficiaire en cas de vie

    Personne qui recevra le capital constitué dans le cadre du contrat d'assurance si l'assuré est en vie au terme du contrat. Il s'agit, en règle générale, du souscripteur.

  • Bilan

    Photographie de la comptabilité d’une entreprise à la fin de l’exercice, qui fait apparaître ses ressources (actif) et ses dettes (passif).

  • Blue chips

    Valeurs les plus importantes de la Bourse qui font partie de la plupart des indices.

  • Bottom

    C’est un plus bas niveau sur lequel l’indice ou la valeur devrait rebondir.

  • Bull

    Le terme Bull (“taureau” en anglais) qualifie une situation où les cours d’un actif ou d’un marché sont orientés à la hausse.

    Il se dit d’un investisseur qui achète des actions et pense que leur cours va augmenter. Il espère ainsi les revendre à un prix plus élevé.

    Les intervenants sur les marchés d’actifs évoquent le bull market quand ils estiment que la tendance d’un marché est haussière et d’un bull asset pour un actif qui se trouve dans cette configuration de hausse.

     

Haut
  • CAC 40 (Cotation Assistée en Continu)

    Indice de référence de la bourse de Paris créé en 1987. Il est constitué des 40 valeurs les plus importantes de la bourse de Paris. Pour la composition de cet indice, révisée régulièrement, les valeurs sont pondérées du montant de leur capitalisation boursière (base 1 000 au 31/12/1987).

  • Capital versé en cas de décès

    Il s’agit du montant du capital constitué dans le cadre du contrat d'assurance au jour du décès de l’assuré. Ce capital est transmis au(x) bénéficiaire(s) désigné(s).

  • Capitalisation

    Dans le cadre de la gestion des Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM), technique consistant à réinvestir au sein de l’OPCVM les revenus générés par le portefeuille de l’OPCVM au lieu de les distribuer aux porteurs des parts de l’OPCVM.

  • Capitalisation boursière

    Résultat de la multiplication du cours de Bourse de l'action d'une société par le nombre d'actions en circulation.

  • Capitaux investis

    Ressources financières utilisées par une société pour développer son activité. Il s’agit de la somme des capitaux propres, des intérêts minoritaires et de l’endettement net.

  • Capitaux propres

    Part du capital de l’entreprise appartenant à ses actionnaires, qui englobe la valeur des actions émises, les réserves consolidées et le résultat net de l’exercice.

  • Code Isin

    Numéro d’identification international des titres cotés.

  • Compte de résultat

    Il comptabilise l’ensemble des opérations réalisées pendant l’exercice. Ces opérations peuvent être régulières ou exceptionnelles et positives ou négatives en termes de flux de trésorerie. Les opérations présentant un solde positif constituent des recettes et celles qui ont un solde négatif représentent des dépenses. La différence entre les recettes et les dépenses correspond au résultat de l’exercice (bénéfice ou déficit).

  • Contrat en Epargne handicap

    Un contrat d’assurance vie souscrit par une personne handicapée ne pouvant se livrer à une activité professionnelle dans des conditions normales de rentabilité donne droit à une réduction d’impôt égale à 25% des versements effectués net de frais dans la limite de 1 525€/an plus 300 € par enfant à charge.

  • Contrat monosupport en euros

    Contrat d’assurance vie proposant une rémunération annuelle garantie des sommes investies quels que soient les résultats des marchés financiers. En investissant sur un contrat libellé en euros, l’épargne nette investie (hors frais sur versement, frais de gestion, coût des éventuelles garanties complémentaires et hors prélèvements sociaux et fiscaux) ne peut jamais baisser.

  • Contrat multisupports

    Contrat d’assurance vie, proposant plusieurs supports d’investissement appelés supports en unités de compte sur lesquels le souscripteur répartit son épargne en fonction de ses objectifs, aussi bien en matière de rendement escompté que de disponibilité souhaitée. Ce type de contrat intègre aussi généralement un support en euros.

  • Coupon

    C’est le revenu perçu par le détenteur d’une obligation.

  • Courtier/CGPI

    L’intermédiaire, professionnel de l’assurance, qui assiste et conseille le souscripteur pour la souscription du contrat. Son assistance et ses conseils permettent de définir les caractéristiques du contrat du souscripteur.

Haut
  • Date de valeur

    La date de valeur correspond à la date ou l’opération financière de versement ou de rachat a été effectuée.

  • Date d'effet

    Il s’agit de la date mentionnée dans les conditions particulières. Cette date fixe le point de départ de l'antériorité fiscale du contrat.

  • Distribution

    Dans le cadre de la gestion des Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM), technique consistant à distribuer aux porteurs des parts de l’OPCVM les revenus générés par le portefeuille de l’OPCVM.

  • Diversification

    Stratégie de répartition des actifs financiers entre différents types de valeurs mobilières. Elle a pour but de diminuer le risque d'un portefeuille en répartissant les investissements par types de valeurs, par secteurs d'activité et par zones géographiques.

  • Dividende

    Le dividende est la part des bénéfices d'une société qui est distribuée à chaque titulaire d'une part ou action de la société.

  • Dow Jones

    Indice composé des 50 capitalisations les plus importantes et les plus liquides de la zone euro, diversifié géographiquement et sectoriellement, il bénéficie d’une cotation quotidienne et sa composition est publique (pour de plus amples informations sur l’indice, consulter le site www.stoxx.com).

  • Dow Jones Euro Stoxx 50

    Indice basé sur 50 sociétés européennes de la zone euro.

  • Droit de garde

    Frais généralement acquittés une fois par an qui servent à rémunérer l'établissement financier qui assure la conservation et la gestion des titres (crédit en compte des dividendes, opération sur le titre, etc.).

  • Droit de gestion

    Frais payés en rétribution de la gestion du placement collectif par l'organisme gestionnaire.

  • Duration

    La duration d'une obligation est une notion proche de la durée de vie moyenne mais qui intègre une dimension supplémentaire : elle constitue le temps au bout duquel (sous certaines hypothèses) la performance de l'obligation est égale à son taux de rendement actuariel à l'achat.

Haut
  • EASDAQ

    Marché européen de sociétés en croissance, siégeant à Bruxelles.

  • Effet de cliquet

    Ce mécanisme garantit les plus-values enregistrées par le passé. Par exemple, si un fonds indiciel prévoit un cliquet à 10 % de son indice de référence, cela signifie que dès l'instant où l'indice de référence aura augmenté de 10% par rapport à son niveau initial, le fonds offrira, au minimum à l'échéance, une performance de 10 % même si l'indice de référence baisse par la suite. Le fonds en euros bénéficie également d’un effet de cliquet, la Participation aux bénéfices versée annuellement étant définitivement acquise au souscripteur.

  • EONIA (Euro Overnight index average)

    C'est le taux moyen - pondéré par les volumes - des transactions interbancaires au jour le jour (à 24 heures) réalisées par un échantillon de 57 établissements de crédit de la zone euro. Il est calculé chaque jour ouvré, publié en fin de journée, par la Banque Centrale Européenne.

  • EURIBOR

    Publié quotidiennement par la Banque Centrale Européenne sur la base de cotations fournies par 64 établissements bancaires, ce taux monétaire est la moyenne arithmétique des taux offerts par ces établissements sur le marché interbancaire, suivant différentes échéances allant de 1 mois à douze mois.

Haut
  • FCP (fonds commun de placement)

    Un Fonds Commun de Placement est une copropriété de valeurs mobilières. qui émet des parts. Le porteur de parts ne dispose d'aucun des droits conférés à un actionnaire. La gestion du FCP est assurée par une société commerciale dite "société de gestion" qui agit au nom des porteurs et dans leur intérêt exclusif.

  • FCPI (fonds commun de placement dans l'innovation)

    Les FCPI sont une catégorie particulière de FCPR.

    Les FCPI sont investis en titres de sociétés innovantes non cotées en bourse à hauteur de 60 % minimum.

  • FCPR (fonds commun de placement à risque)

    Un Fonds Commun de Placement est une copropriété de valeurs mobilières. qui émet des parts. Le porteur de parts ne dispose d'aucun des droits conférés à un actionnaire. La gestion du FCP est assurée par une société commerciale dite "société de gestion" qui agit au nom des porteurs et dans leur intérêt exclusif.

  • FIP (fonds d'investissement de proximité)

    Les FIP sont une catégorie particulière de FCPR.

    Les FIP sont investis dans des PME régionales à hauteur de 60 % minimum.

  • Fonds de fonds

    C’est un OPCVM qui n’investit pas directement dans des actions mais dans d’autres fonds.

  • Fonds maître / nourricier

    Un OPCVM nourricier est un OPCVM juridiquement indépendant investissant la totalité de son actif de façon permanente dans un OPCVM appelé maître (et accessoirement en liquidités).

  • Fonds profilés

    Ce sont des fonds dont l'allocation d'actifs dépend d’un couple rendement/risque correspondant à un profil (par exemple, prudent, équilibre, dynamique...).

  • Frais sur l'épargne gérée

    Il s’agit des frais prélevés en fin d’année au titre de la gestion de l’épargne.

  • Frais sur versement

    Il s’agit des frais prélevés sur chaque versement, qu’il soit d’ouverture, libre ou programmé.

  • Futures

    Les "futures" sont des contrats à terme portant sur plusieurs types d'actifs, cotés sur des marchés organisés, par lesquels les intervenants de marché s'engagent à vendre (acheter) une quantité bien définie de l'actif sous-jacent, à une date et un prix convenus à l'avance. Les montants traités ainsi que les échéances sont standardisés.

Haut
  • Gestion alternative

    La gestion alternative a pour objectif principal de rechercher une performance absolue, c'est à dire décorrélée de l'évolution des actifs financiers traditionnels.

  • Gestion benchmarkée

    La gestion benchmarkée se propose, comme son nom l'indique, de comparer la performance du fonds à un benchmark bien défini à l'avance, pouvant être un indice ou une composition de plusieurs indices. Elle permet ainsi à l’investisseur de pouvoir choisir en connaissance de cause l'orientation du produit et de juger objectivement et sur des critères précis et identifiables de la performance du gestionnaire.

  • Gestion en total return

    Ce style est en opposition totale avec la gestion benchmarkée. En effet, le gérant ne se fixe ici aucune référence et recherche la maximisation de la performance absolue.

  • Gestion indicielle

    La gestion indicielle se propose de répliquer à l'identique un indice boursier afin d'en poursuivre la performance.

  • Gestion indicielle tiltée

    L'objectif d'une gestion indicielle tiltée est de battre l'indice. Pour cela, les gestionnaires procèdent à des écarts d'allocation par rapport au benchmark, tant dans les choix des valeurs que dans les choix des pondérations. Un titre composant l'indice pourra être ainsi remplacé par un autre dont les caractéristiques sont proches, mais qui présente ponctuellement de meilleures perspectives.

  • Gestion quantitative

    C'est un style de gestion benchmarkée à la différence que le processus d'investissement repose sur un modèle mathématique. L'idée est de surperformer l'indice de référence en ayant une volatilité des écarts au benchmark limitée. La gestion quantitative vise ainsi à "quantifier" le risque et l'espérance de rendement.

  • Gestion quantitative active

    A la différence de la gestion quantitative classique, dite encore "passive", la gestion quantitative active introduit une certaine marge d'initiative pour les gérants. Ces derniers peuvent ainsi prendre des paris mesurés autour de l'indice.

  • Gestionnaire d'actifs

    Société spécialisée dans la gestion d'actifs pour le compte de tiers, conseil dans le cadre de la gestion profilée.

  • Growth

    La gestion "growth" ou encore "valeurs de croissance" peut se caractériser par des investissements effectués sur des sociétés présentant une forte croissance de leur chiffre d'affaires, lesquelles évoluent généralement sur des marchés en expansion. Ces entreprises présentent généralement le profil d'un leader dans leur secteur d'activité ou y occupent une position très concurrentielle. Elles offrent de ce fait de belles perspectives d'évolution boursière. En revanche, du fait de ce positionnement elles sont très exposées à un retournement de conjoncture.

Haut
  • Horizon de placement

    Durée pour laquelle un épargnant souhaite conserver son épargne. La détermination de ce paramètre permet de fixer la stratégie d'investissement à privilégier.

Haut
  • Indice

    C’est une mesure moyenne de l’ensemble d’un marché, un baromètre d’un marché financier. Un indice est établi à partir d’un échantillon représentatif de valeurs. C’est un instrument de comparaison qui permet aux professionnels d’évaluer leurs performances. Le plus connu des indices français est le CAC 40.

Haut
  • Liquidité

    La liquidité d'un titre est mesurée par le volume d'échange journalier. Plus ce volume est important, plus un investisseur est certain de pouvoir vendre ou acheter le titre sans risque de bloquer le marché.

  • Loi Madelin

    Loi de 1994 permettant aux Travailleurs Non Salariés Non Agricoles de déduire de leur revenu imposable les cotisations d’assurance destinées aux contrats de retraite et de prévoyance complémentaires.

Haut
  • Marché Financier

    C’est l’endroit "virtuel " où se rencontrent les investisseurs et les entreprises.

  • Marché Primaire

    Marché des titres financiers à l’émission.

  • Marché Secondaire

    Marché des titres financiers déjà cotés (marché de l’occasion).

  • Marchés dérivés

    Marchés (tels que MONEP, MATIF) où s'échangent des dérivés de produits financiers.

  • Marchés émergents

    Le terme marché émergent peut faire référence aux pays en voie de développement qui vivent une forte croissance économique. Ces termes de marché émergent s’appliquent également pour les marchés financiers de ces pays. Ils sont le plus souvent caractérisés par la volatilité des cours, et sont parfois sujet à des problèmes de liquidité. Les marchés émergents ont également des restrictions sur les investissements étrangers et disposent rarement d’un marché des changes très développé. A contrario, ils offrent pour avantage de bénéficier d’une croissance économique soutenue et les rentabilités dégagées sont régulièrement très au dessus de celles des marchés développés.

  • Marchés règlementés

    Un marché réglementé d'instruments financiers est un système multilatéral qui assure ou facilite la rencontre, en son sein et selon des règles non discrétionnaires, de multiples intérêts acheteurs et vendeurs exprimés par des tiers sur des instruments financiers, d'une manière qui aboutisse à la conclusion de contrats portant sur les instruments financiers admis à la négociation dans le cadre des règles et systèmes de ce marché, et qui fonctionne régulièrement conformément aux dispositions qui lui sont applicables. Un marché réglementé est géré par une entreprise de marché. S'oppose à la notion de marché de gré à gré où les parties sont libres de convenir entre elles, des termes des engagements qui vont les lier.

  • Multiple de capitalisation

    Traduction française de Price Earning Ratio (PER), se calcule en divisant la capitalisation boursière par le résultat net, ou en divisant le cours d'une action par le bénéfice net par action.

Haut
  • NASDAQ

    Deuxième marché américain après le New-York Stock Exchange où sont cotées des sociétés généralement dans les secteurs de haute technologie.

  • NIKKEI 225

    Principal indice boursier de la bourse de Tokyo. Il est composé de 225 sociétés.

  • Notation

    Evaluation qualitative sous forme d'une note d'une société ou d'un titre émis par une société, notamment au regard de sa solvabilité. Parmi les agences de notation, il faut citer Standard and Poor's, Fitch et Moody's. AAA / aaa est la meilleure note donnée par une agence de rating à une entreprise. Cette note signifie que sa structure financière est de grande qualité et que sa croissance devrait être régulière.

Haut
  • OAT

    Les Obligations Assimilables du Trésor sont des emprunts d'État, émis pour une durée de 5 ans minimum et 50 ans maximum. Leur crédit est celui de l’État français. Il s'agit donc de titres de dette de l'État.

  • Obligation

    Droit de créance sur une société émettrice. Il représente la part d’un emprunt qui peut être émis par l’Etat, une collectivité publique, une entreprise privée. La personne qui détient l’obligation est le créancier de la société émettrice. Il perçoit les coupons et le remboursement de son titre à l’échéance. A la différence des actions, les obligations sont des produits peu risqués mais dont le potentiel de hausse est très limité.

  • Obligation convertible

    C’est une obligation qui peut être convertie en action à tout moment à raison d’une parité définie d’avance.

  • Obligation High Yield

    Ce sont des obligations très spéculatives qui offrent des rendements élevés afin de compenser la prise de risque prise sur la signature de la société émettrice.

  • Offensif

    Mode de gestion visant à privilégier le rendement au prix d'un risque qui peut être important. On parle aussi de gestion "agressive".

  • OPCVM

    Ce sont des fonds investis en diverses valeurs (actions, obligations, bons du trésor, billets de trésorerie…) et dont le capital est réparti entre de multiples épargnants qui sont soit actionnaires de SICAV, soit copropriétaires de FCP (Fonds Commun de Placement).

    Les OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières), couramment appelé fonds d’investissement, sont des portefeuilles de valeurs mobilières (actions, obligations, etc.). Ils sont gérés par des professionnels (sociétés de gestion) et détenus collectivement sous forme d’actions ou de parts par des investisseurs. Les OPCVM offrent ainsi la possibilité d’accéder à un portefeuille de valeurs mobilières diversifiées. D'un point de vue juridique, on distingue 2 types d'OPCVM : La SICAV (société d'investissement à capital variable) et le FCP (fonds commun de placement).

Haut
  • PASS (Plafond annuel de la Sécurité Sociale)

    Donnée fournie chaque année par les pouvoirs publics et qui sert de base au calcul des cotisations sociales.

  • PER

    Le "price earning ratio" désigne le coefficient de capitalisation, soit le nombre de fois que l'entreprise capitalise ses bénéfices. Il se calcule en divisant le cours de l'action par le bénéfice anticipé de l'entreprise.

  • Performance

    C'est le gain ou la perte totale réalisé sur une période donnée.

  • PFL ou IR

    Option fiscale prise par le souscripteur lors d’un rachat sur un contrat d’assurance vie ou de capitalisation pour l’imposition des produits générés sur le contrat. Le Prélèvement Forfaitaire Libératoire (PFL) correspond à un prélèvement immédiat de l’impôt par l’assureur qui le reverse à  l’administration fiscale. Le taux de ce prélèvement décroît avec la durée du contrat. Le souscripteur peut également intégrer les gains perçus dans sa déclaration de revenus (Imposition sur le Revenu). Le choix pour le PFL doit être fait expressément par le souscripteur. A défaut d’option pour le PFL, l’assureur applique l’assujetissement des produits à l’IR.

  • Plus ou moins-value

    Une plus-value (ou gain ou produit) de même qu'une moins-value (perte de valeur à la revente) est la différence positive ou négative entre le montant de la cession d'un bien et son prix d'acquisition, ou sa valeur comptable si des amortissements ont été pratiqués.

  • Profit warning

    Avertissement donné par une société sur le montant moins bon qu'espéré de ses futurs bénéfices.

Haut
  • Rachat

    Récupération par le souscripteur de tout ou partie de la valeur acquise de son épargne. Si le rachat est total, cette opération entraîne la clôture du contrat d’assurance vie ou de capitalisation.

  • Rapport annuel

    Document qui a pour vocation de communiquer aux actionnaires, clients et parties intéressées des informations concernant l’activité d'une entreprise durant un exercice. Il synthétise les informations financières. Le Document de référence contient toutes les informations juridiques, économiques et financières relatives au Groupe pour un exercice donné. Ces deux documents sont publiés avant l’Assemblée générale ordinaire.

  • Rendement

    Le rendement d'un titre est la plus value en capital augmentée des dividendes perçus sur ce titre. On le rapporte à l'investissement initial pour obtenir le taux de rendement.

  • Rente viagère

    Une rente viagère (ou rente de mortalité) est une rente versée jusqu'au décès du bénéficiaire, généralement en contrepartie de l’aliénation d’un capital non récupérable.  Il existe différentes options de rente viagère : par exemple, réversible, avec annuités garanties, par paliers...

  • Résultat net par action

    Le résultat net par action se calcule en divisant le résultat net annuel par la moyenne pondérée du nombre d’actions en circulation pendant l’exercice. Le résultat net dilué par action se calcule en divisant le résultat net annuel par la moyenne pondérée du nombre d’actions en circulation plus l’impact de tous les instruments dilutifs.

  • Réversibilité

    Option permettant, au décès du bénéficiaire de la rente, de poursuivre les versements au profit d’une seconde personne désignée au contrat (le plus souvent le conjoint).

  • Risque de change

    Risque de perte sur une position de change non couverte du fait de l'évolution défavorable de la devise.

Haut
  • Sensibilité

    La sensibilité est un indicateur mesurant l'impact sur le prix d'une variation d'un paramètre pris en compte pour son calcul. Par exemple, la sensibilité à la volatilité mesure le risque d'erreur de calcul du prix si la volatilité utilisée dans le calcul a été mal évaluée.

  • SICAV (société d'investissement à capital variable)

    La SICAV est une société anonyme à capital variable, dont l'objet est la gestion d'un portefeuille collectif de valeurs mobilières, qui émet des actions au fur et à mesure des demandes de souscription. En optant pour cet OPCVM, tout investisseur qui achète des actions devient actionnaire et peut s'exprimer sur la gestion de la société au sein des assemblées générales et/ou présenter sa candidature au conseil d'administration.

  • Société de capital-risque

    Ce sont des sociétés qui financent une partie du développement de très jeunes entreprises. Elles apportent des fonds en échange d’une partie du capital. Leur but est d’aider l’entreprise à se développer pour réaliser une plus-value lors de la revente de leur participation.

  • Société de gestion ("Asset Manager")

    Sociète qui « pilote » la gestion des investissements du portefeuille d'un instrument financier (comme une Sicav ou un FCP) en fonction de l’objectif de gestion de l’instrument.

  • Souscripteur

    Personne physique (ou morale pour les contrats de capitalisation) qui souscrit le contrat, désigne les bénéficiaires, verse les primes,

    effectue les rachats, demande une avance, réalise les arbitrages et tous les actes relatifs au contrat.

  • Sous-jacent

    Actif ou panier d'actifs servant de valeur de référence. Une action comme une devise, un indice, un taux d'intérêt ou un panier de valeurs peuvent constituer un sous-jacent.

  • Stock Picking

    Ce terme désigne la recherche et la sélection des actions.

  • Support à capital garanti

    A la différence des supports à capital variable, le support à capital garanti offre une garantie du capital net investi. Il s’agit, par exemple, du fonds en euros dans un contrat d’assurance vie ou de capitalisation.

  • Support à capital variable

    Support d’investissement dont la valorisation évolue à la hausse comme à la baisse en fonction des fluctuations des marchés financiers. Dans un support à capital variable, c’est le souscripteur qui assume le risque financier (à la hausse comme à la baisse).

Haut
  • Taux minimum garanti

    Pour les contrats en euros ou les supports en euros des contrats multisupports, le taux minimum garanti est l’engagement de rémunération minimum de l’épargne pris par l’assureur à l’égard des épargnants.

  • TME (Taux Moyens des Emprunts d'État)

    Il est calculé et publié mensuellement par la Caisse des Dépôts et Consignations. C'est le taux de rendement sur le marché secondaire des emprunts d'Etat à taux fixes supérieurs à 7 ans.

  • TMO (Taux Moyen de rendement des obligations des sociétés privées)

    Le TMO est le taux moyen de rendement des obligations des sociétés privées émises au cours du semestre précédent.

  • Top Down

    La gestion Top down se caractérise par une analyse "descendante" de la part du gestionnaire, sur trois niveaux : ce dernier prend tout d'abord en considération la situation macroéconomique d'une zone géographique, avant d'approfondir un peu plus les secteurs d'activité pour enfin sélectionner les valeurs sur lesquelles il va investir.

  • Type de gestion

    Méthode utilisée par le gérant pour gérer le portefeuille qui lui a été confié.

Haut
  • Valeur liquidative

    Valeur des actifs détenus en portefeuille rapportée à chaque part. Elle est obtenue en divisant la valeur des actifs détenus dans un OPCVM par le nombre de parts.

  • Versements programmés

    Faculté offerte à l’épargnant de verser régulièrement sur son contrat par simple prélèvement automatique sur son compte bancaire. Le versement programmé permet la constitution d’un capital en douceur et, le cas échéant, de lisser les points d’entrée sur les unités de compte.

     

  • Volatilité

    Variabilité du cours d'un titre, d'un taux ou d'un indice sur une période donnée. La volatilité d'un titre est égale à la dispersion de son rendement (écart type) autour de son rendement moyen (espérance mathématique). Elle est exprimée en pourcentage du prix actuel - c'est une mesure de risque-

Haut

 L'information diffusée sur ce site est non contractuelle et à caractère publicitaire
Ageas
Ageas > Pages > lexique.aspx  
Passer au contenu principal